Avancé
Français

INSCRIPTION

CREER UN COMPTE
Pour connaître les prix et recevoir des informations sur les nouveaux objets.
* Informations obligatoires
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978).

Récupérez votre mot de passe

aisissez votre email ci-dessous et nous vous enverrons un nouveau mot de passe.

Presse

 

JOURNAL DES ARTS, SEPTEMBRE 2009

 

 

DANIEL FEAU Magazine, Printemps-Ete 2012

 

 

ARTISTIKREZO, 2010

LES REFLETS DE L'HISTOIRE

 

Du 13 Septembre au 16 octobre 2010

Galerie Liova Marc Perpitch

La galerie Liova dirigée par Marc Perpitch est un bastion de l’antiquité de haute Epoque. En miroir de la biennale des antiquaires et en ses lieux, la Galerie Liova ouvre le bal d’une belle exposition intitulée « Les Reflets de l’Histoire ».

Ainsi cette galerie présente-t-elle l’Art Gothique, la Renaissance et le Grand Siècle à travers une sélection de meubles, de tapisseries et d'objets rares. Elle conjugue le raffinement et le goût de ces époques et les intègre dans le cadre de la vie contemporaine.

A l’angle du boulevard Saint-Germain et de la Rue du bac, la maison vieille de plus d’un demi-siècle a été fondée par Monsieur et Madame Antoine Perpitch. Marc Perpitch a grandi environné des collections familiales. Il a complété son apprentissage à L'Ecole du Louvre, et par une expérience de plus de dix ans dans la Galerie de ses parents. Cette formation intuitive l'a conduit à embrasser la profession d'antiquaire et à devenir expert auprès de la Chambre Nationale des Experts et Assesseur près les Douanes.

Une quête permanente de l’anomie mariée à la notion de vérité pour mieux dire d’authenticité fait de la Galerie Liova un lieu où la tradition étonne !

En amont de la biennale des Antiquaires, la galerie Liova s’est fait presque un rituel de proposer chaque année une nouvelle exposition.

 

Des pièces pleines de poésie…

Au sein de sa collection d’antiquités de Haute Epoque, une sélection de miroirs reflète de rares pièces représentatives de l’art du métal et de la dinanderie du XVe au XVIIe siècle. 

Ainsi dans un lieu où le silence et la lumière s’installent naturellement pourrez-vous admirer, visiteurs curieux ou passants de la rue, ici un petit miroir italien en ébène et ivoire gravé de rinceaux peuplés d’animaux fantastiques et exotiques. 

Là un lustre en laiton à deux étages et douze lumières, sommé d’un personnage féminin nu.Les branches de l’étage inférieur alternent avec des angelots assis sur des globes. Terminaison en double gueule d’animal tenant un anneau en forme de dauphins affrontés.

 

Une promenade dans le temps… 

Voilà un curieux voyage en Allemagne du nord dans la toute première partie du XVIème siècle où ce lustre nous emmène le temps de l’admirer.

On ne quittera pas la galerie sans se laisser envouter par un Guerrier combattant dit « Gladiateur Borghèse » Bronze patiné d’après l’original en marbre d’Agasias d’Ephèse, entré dans la collection Borghèse en 1611 (conservé actuellement au Musée du Louvre). Son avant-bras gauche est protégé par un bouclier à tête de Méduse ne figurant pas sur l’original, et il a perdu son épée.

 

Laissons pour finir le maître des lieux Marc Perpitch s’exprimer autant sur « Les Reflets de l’Histoire » que sur cette galerie d’authenticité : « L'histoire des objets et des meubles du XVe au XVIIe siècle reflète l'histoire des Hommes, leurs passions et leur vie. C'est un peu cette histoire que j'ai l'impression de rencontrer à travers eux. Ces rencontres m'étonnent toujours car elles sont autant de petits miracles ».

 

Yves-Alexandre Julien

 

 

ANTIQUARIATO, 2010

 

 

BEAUX-ARTS MAGAZINE, 2007


 

ELLE CHINE, 2006

 

 

BEAUX-ARTS MAGAZINE, 2006

 

 

LE MONDE, 2004

 

 

CONNAISSANCE DES ARTS, 2004

 

 

ARCHITECTURAL DIGEST, 2004

 

 

LE FIGARO, 2004